Jardinage biologique – Conseils utiles pour les jardiniers débutants


En cette ère de réchauffement planétaire de notre planète, de pollution croissante et de restauration rapide, de nombreuses personnes n’ont plus confiance dans les produits frais qui leur sont offerts. Beaucoup essaient d’exercer un contrôle sur ce qu’ils mangent.

De même, les produits chimiques utilisés depuis si longtemps dans les jardins ne sont plus acceptés comme le seul moyen de canaliser les vicissitudes de la nature.

L’un des principaux moyens d’améliorer notre environnement (et notre santé) est d’être «organique». "

Pourquoi le jardinage biologique?

Le jardinage biologique utilise uniquement des matériaux naturels et n'utilise ni engrais artificiels ni produits chimiques.

Essayez de travailler avec la nature plutôt que contre elle.

Avantage

Les aliments issus de l'agriculture biologique ont un goût meilleur que ceux cultivés avec des engrais artificiels.

Coûts: la matière organique peut être créée en renvoyant tous les déchets à la terre, ce qui est un processus peu coûteux par rapport à Inorganic, qui a tendance à être beaucoup plus cher à long terme.

Même chose avec les pulvérisations de produits chimiques. Si un verger où les parasites ne sont pas considérés comme un problème est créé, cela économise beaucoup sur le coût des produits chimiques.

Un autre avantage est qu'en ajoutant des matières organiques à la Terre, les choses s'améliorent constamment.

La taille des fruits d'un jardin biologique est généralement plus grande et de meilleure qualité.

Conseils pour planifier un jardin biologique

La première étape à franchir lors de la planification d’un jardin consiste à dresser une liste de ce que vous souhaitez en tirer, imaginez ce que vous pouvez réaliser dans les délais et l’espace disponibles.

Une fois que vous avez déterminé les priorités, il est temps de situer ou d’organiser l’espace disponible dans ce jardin.

Certaines zones seront plus ensoleillées, d'autres auront de meilleures terres ou sols, d'autres beaucoup plus humides, etc.

Pour cultiver un bon jardin, vous devez rechercher la meilleure position par rapport au soleil et à l'air.

Si les mauvaises herbes poussent mieux dans une partie que dans une autre, cela peut signifier que la terre y est meilleure. Notez les zones ensoleillées toute la journée ou seulement une journée partielle.

Prendre soin de la terre

La terre est la partie la plus importante de votre jardin, la composition du sol varie donc restez vigilant.

Les sols sableux sont très légers et friables et se drainent facilement.

L’argile formée est constituée de fines particules qui se collent les unes aux autres, créant le caractère collant caractéristique de l’argile. L'argile s'écoule très lentement et les sols argileux créent un environnement humide et glissant dans lequel peu de plantes se sentent à l'aise. La terre collante et sèche est également très difficile à travailler.

Entre ces deux types, les sols argileux et sableux peuvent être améliorés simplement en ajoutant du paillis fertile.

Un sol peut être acide ou alcalin. L'acidité / alcalinité relative du pH du sol est mesurée sur une échelle de 0 à 14, où 7 est neutre.

Pour un sol de jardin organique optimal, il convient de se trouver du côté acide du point neutre, au point 6.5. En dessous, le sol est trop acide et ne permet pas certains minéraux dont les plantes ont besoin.

Mais les sols argileux, sableux, alcalins ou acides peuvent être modifiés.

Une autre considération de la structure du sol est son profil. généralement dans un jardin la terre arable contient la meilleure terre. La couche sous-jacente est appelée eau souterraine. Et ci-dessous, c'est le vrai souterrain.

Il est essentiel de conserver ces couches à leurs emplacements respectifs.

Identification de couches de terre

Couche de surface: est la partie la plus sombre et la plus riche du profil de jardin. C’est là que les plantes poussent principalement et où résident la plupart des vers, des bactéries et des insectes, dont beaucoup sont bénéfiques pour la croissance des plantes.

Enfin, nous devons prendre en compte la zone de dureté pouvant exister entre les différentes couches de sol. Ceci est un problème corrigible si on ne le sait pas tôt. Sinon, cela peut compromettre la profondeur de creusage.

Analyse du sol

Pour savoir si votre sol de jardin est argileux ou sableux, placez-en un échantillon dans un bocal avec de l’eau, remuez-le, laissez les différents composants se déposer en couches et toute matière organique flottera vers le haut.

Pour leur capacité à retenir ou à perdre de l'eau, creusez le trou d'une pelle et remplissez-le d'eau. Laisser égoutter et remplir le trou. Si cette eau disparaît rapidement, cela signifie également que le sol se draine bien. D'un autre côté, si vous êtes toujours là après quelques heures, voire quelques jours, il est clair qu'il est bloqué à l'extrême opposé.

S'il disparaît régulièrement au bout d'une demi-heure environ, son utilisation et sa capacité sont correctes.

Il existe plusieurs indicateurs naturels de l'acidité ou de l'alcalinité de votre sol. Par exemple, si les fougères rament dans votre jardin ou vos rhododendrons, cela signifie que le sol est acide.

Améliorer la terre

Une fois le sol analysé, il sera alors possible de voir ce qui peut être fait pour l'améliorer.

Dans les sols légers, tels que les sols granuleux, il est préférable d’ajouter des matières organiques décomposées, ce qui aide à retenir l’humidité et fournit également des éléments nutritifs aux plantes.

Les sols argileux sont plus difficiles à traiter, notamment parce qu’ils sont difficiles et difficiles à travailler. Pour l'améliorer, vous devez ajouter des cailloux (gravier), car cela améliore le drainage, sépare le sol et facilite le travail.

Vous pouvez également ajouter des mauvaises herbes brûlées aux cendres, des matières organiques sous forme de fumier ou du fumier de volaille permettant également de transformer le sol en un milieu plus léger. Les vers le décomposent en permanence et se mélangent au sol, les paillis réduisent la majeure partie de la nouvelle couche de manière à ce que le sol d'origine redevienne fertile et réutilisable.

Système de canalisation

Le drainage joue un rôle important dans l'amélioration de votre sol. Vous pouvez ajouter du gravier sur les terrains gorgés d’eau, mais s’il ya un grave problème de stagnation de l’eau après chaque averse, vous devez installer un système de drainage adéquat.

Cela se fait en creusant des fossés sous forme de tuyaux de drainage.

Recouvrez de petites pierres ou remplissez simplement les tranchées avec des gravats couverts de gravier.

Une alternative consiste à utiliser de l'eau pour créer un étang puis à installer des tuyaux de drainage de l'eau.

Le jardinage ne consiste pas seulement à planter des graines, puis à attendre et à attendre la récolte. Entre ces deux événements, les mauvaises herbes tentent de coloniser le sol nu et les insectes phytophages cherchent ces plantes succulentes.

Le travail du jardinier est d'empêcher que cela se produise.

Pour certains, le binage et le désherbage peut être une expérience très relaxante et thérapeutique. Lorsque le contrôle des mauvaises herbes ou de l'équilibre du sol est perdu, le jardinage devient une bataille.

Le secret est "petit et souvent". Si le temps le permet, consacrez une heure par jour.

Un autre obstacle sera la nature, elle a tendance à gêner le jardinier en cas de mauvais temps occasionnel.

Vous pouvez prendre des mesures pour minimiser leurs effets:

Vent

Crée plusieurs problèmes. Premièrement, le vent peut facilement faire tomber tout le lit de jardin.

Les brise-vent sont des éléments à prendre en compte lors de l’aménagement de tout jardin, bien que cela ne soit peut-être pas essentiel si vous vivez dans une zone urbaine où les bâtiments le protègent du vent, mais dans les zones rurales, cela peut être vital.

Les meilleurs brise-vent sont ceux qui permettent à l'air de s'infiltrer. Bien qu'un mur ou une clôture ait un aspect solide et semble être le meilleur contre les vents forts, en réalité, ils provoquent beaucoup de turbulences pouvant être aussi dévastatrices que le vent lui-même.

Une rangée d'arbres permet au vent de s'infiltrer naturellement.

Une solution beaucoup plus rapide consiste à construire une clôture pour permettre au vent de la traverser. Elle peut être construite en bois ou en bambou.

Une alternative moderne consiste à utiliser des écrans, vendus spécialement pour cela. Ce type de pare-vent doit être fermement ancré dans le sol et doit être remplacé ou remplacé de temps à autre.

Une haie crée une barrière parfaite qui ralentit le vent et l’infiltre dans un cours d’eau modéré.

Du froid

Le froid n’est pas mauvais en hiver. Cela aide à décomposer et à tuer les insectes qui ont fait surface. Mais lorsque le printemps commence et que vous avez commencé vos plantations, le gel peut être une cause de mortalité ou tout au moins un obstacle.

Les espaces peuvent être recouverts de métal ou de tissu, placez une clôture ou une haie à un angle sur la pente au-dessus du trou de gelée de sorte que l'air froid soit dévié sur un côté et dirigé ailleurs. Une rangée d'arbustes ou une courbe en V en amont dévient également le gel de l'air froid.

Il est toujours conseillé d’avoir un jardin de fleurs près d’un champ de légumes. Dans certains cas, il peut même être utile de mélanger les deux.

Une alternative préférée par de nombreux jardiniers biologiques consiste à créer une série de plates-bandes surélevées, chacune avec un type ou plus de légumes, plantées en blocs plutôt qu'en rangées.

Certaines plantes poussent mieux dans des récipients ou des plateaux pour la plantation ultérieure.

Il est préférable de planter les jours froids, de préférence s'il est possible qu'une pluie légère tombe. L'humidité et le froid aident la plante à survivre.


0 Comments

Laisser un commentaire