Stratégies de méditation enseignées par Charles F. Haanel


J'ai entendu parler de Charles F. Haanel pour la première fois il y a quelques années, lorsque j'ai lu le livre The Secret. Haanel était l'un des premiers enseignants et ses écrits ont contribué à inspirer le message de The Secret. Son œuvre phare, The Master Key System, aide les gens à améliorer leur muscle mental depuis près de cent ans. Le système de clé maîtresse a été écrit à l’origine comme un cours d’amélioration personnelle qui pourrait être fait à la maison. Chaque semaine, un autre chapitre arriverait et aiderait à guider le lecteur sur le chemin de l'illumination.

Le travail de Haanel dans le système Mater Key est fortement axé sur le pouvoir de la méditation d'améliorer sa vie. Chaque chapitre du système de clé maîtresse contient un exercice de méditation, qui doit être effectué pendant une semaine tout en lisant le dernier chapitre. De cette manière, l'esprit se construit progressivement jusqu'à pouvoir supporter de plus en plus d'efforts. Parmi les différentes techniques utilisées dans ces exercices de méditation, Charles F. Haanel donne au lecteur un certain nombre de mantras sur lesquels se concentrer. Un mantra est simplement un mot ou une phrase qui se répète au cours du processus de méditation. Parmi les mantras proposés par Haanel dans son livre, l'un des plus connus est: "Je suis entier, parfait, fort, puissant, aimant, harmonieux et heureux." Comme Haanel le souligne lui-même, ce mantra "ne peut être amélioré".

Les neuroscientifiques pensent maintenant que la répétition d'un mantra aide le praticien à persuader son esprit de passer à un état d'hypnose auto-induit. Charles F. Haanel va encore plus loin dans la fonction de mantra en donnant au message général du mantra une importance primordiale. Le mantra de Charles F. Haanel aide non seulement le pratiquant à tomber dans un état de méditation plus profond, il invoque également la loi de l'attraction pour aider à apporter la prospérité et l'harmonie dans la vie du pratiquant.


0 Comments

Laisser un commentaire